tardigrade : Animaux immortelle

Le tardigrade qui est-il est vraiment ?

Partager avec des amis :

Le tardigrade ou ourson d’eau est bien l’animal qui crée le plus de convoitise et de discorde au monde. Il continue sans cesse de faire rêver les plus grands scientifiques. Ils n’arrêtent pas d’étudier ce dernier afin de s’en inspirer tant au niveau médical qu’au niveau biomimétisme. Dans cet article nous allons un peu plus vous détailler le tardigrade. Cette microscopique bête d’à peine un millimètre qui fait temps parler d’elle par sa capacité à survivre dans l’espace ou encore sa résistance incroyable à n’importe quelle température. Rien ne l’arrête, heureusement pour nous que cette bête est minuscule car il serait impossible d’en venir à bout.

Nous avons déjà un peu parlé du tardigrade dans notre top 5 des animaux immortels, nous allons maintenant découvrir qui il est vraiment !

Tardigrade ses origines :

Johann August Ephraim Goeze est la première personnes à avoir décrit le tardigrade au cours du 17ème siècle. Son nom est à l’origine lation tardus gradus qui signifie aussi “marcheur lent”. Ou encore appelé plus communément oursons d’eau. Il existe environ plus de 1 000 espèces différentes de tardigrades à travers le monde tous évoluent dans des climats différents et parfois très hostiles.

Morphologie du tardigrade :

Le marcheur lent est un organisme dit extrêmophile qui mesure en moyenne 0,1 mm à 1,5 mm de long pour la majorité des espèces. Tout son corps est recouvert d’une couche superficielle protectrice aussi appelé Cuticule ce qui le rend imperméable à tout type d’environnement. La structure morphologique de son corps est divisé en quatre segments. Chacun de ses segments comporte deux pattes. Pour un total de 8 pattes au total il dispose également de petites griffes. Leurs pattes ne sont pas motrices c’est-à-dire elles ne sont pas articulées.

tardigrade

L’accouplement et les larves chez le tardigrade :

Comme la plupart des espèces, le marcheur lent est composé de mâles et de femelles. De ce fait ils peuvent ainsi se reproduire afin de procréer. Les femelles donnent naissance à de petites larves qui mesurent moins de 0,05 mm . Elles peuvent pondre de une à trente larves d’un seul coup, incroyable non? Nous vous laissons une vidéo rare d’un marcheur lent en pleine reproduction !

Mais où vit donc le tardigrade?

Ce dernier est présent sur l’ensemble de la planète. Il ne connaît aucune frontière, pas même le vide spatial ou encore les profondeurs sous-marines les plus extrêmes . Bien que la majorité d’entre eux se trouve et vit dans des lieux moussus ou encore dans des zones froides et montagneuses. Vous les retrouverez partout dans l’eau, les montagnes ou encore dans des zones boueuses, volcaniques et même dans le sable. En effet il a une capacité impressionnante d’adaptation à n’importe quels types d’environnements.

Quelle est la durée de vie d’un tardigrade ?

Bien que le tardigrade soit capable de résister à tout type d’exposition, chaude, froide, altitude cela ne fait pas de lui un animal immortel. Ce dernier a bel et bien une durée de vie. Si nous ne tenions pas compte de sa capacité au Cryptobiose. L’ourson aurait effectivement une durée de vie de 12 à 24 mois pour ceux et celles qui vivent dans l’eau en revanche pour leurs confrères qui eux vivent sur terre leurs durées de vie peut varier de 15 à 30 mois. Je le rappelle tout cela sans prendre en compte leurs phases de Cryptobiose.

Autrement dit si cette espèce active le mode cryptobiose elle devient bel et bien immortelle. Le fait de passer en mode survie leur permet de suspendre temporairement leur métabolisme et ainsi entrer dans un état déshydrater afin de résister à toutes menaces potentielles. Quand il active ce mode le tardigrade se replie sur lui-même comme un cocon en forme de tonneaux ce qui le rend invisible.

Il est rapporté selon une étude que l’eau douce peut contenir jusqu’à 25 000 tardigrades par litre.

Très utile à l’écosystème

De nombreuses études démontrent que le fait d’implanter le tardigrade favorise grandement à la vie et qu’il aide à peupler de nouvelles zones. En effet sa présence sur les lieux où il a été implanté, favorise la présence des autres animaux et qui au fil du temps crée une chaîne alimentaire.

Sa capacité a résister à tout :

  • déshydratation
  • l’altitude
  • l’océan
  • la famine
  • l’ébullition
  • la pression
  • la privation d’air
  • radiation
  • le feu
  • volcan
  • l’espace
  • l’extinction de masse
  • survivre sur mars

Partager avec des amis :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *